octobre 5, 2009

4 portrait filFil H. n’aime pas les biographies.

On peut juste, en regardant ses toiles, sentir qu’il a fait des études d’architecture, qu’il se drogue au son, tous les sons, du jazz au rock en passant et repassant et re-re-passant par le Funk dont il finira bien un jour par écrire la Bible ; et se souvenir qu’il a d’abord été dessinateur de BD. C’est ce qui lui a permis de réaliser le rêve de la moitié des garçons de son époque : travailler pour Rock & Folk. (L’autre moitié n’ayant jamais renoncé à trouver une bonne chanteuse et un bassiste correct pour devenir Velvet Underground). En fouillant dans sa bibliothèque on peut même trouver encore un exemplaire de l’album « A la recherche de l’Ultimate Mix » qui parut d’abord dans Rock & Folk, signé avec JP Fonk son alter ego (ed. Art Moderne).

Aujourd’hui, il élève ses vinyls et ses pinceaux en banlieue parisienne et pratique le D.Jisme à ses heures (nocturnes, plutôt).

Isa Delatouche